Si le SEO – Search Engine Optimization – est une technique, une discipline même, qui est passée dans le langage courant de tout marketeur et chef d’entreprise, le SXO reste encore assez méconnu. Pourtant, cette approche mérite vraiment de se pencher dessus tant elle est porteuse pour l’entreprise, pour son développement commercial. Qu’est-ce que le SXO ? Pourquoi cette approche est-elle devenue si stratégique ?

Définition du SXO : encore plus fort que le SEO ?

Commençons par le commencement, SXO est cet acronyme signifiant Search eXperience Optimization. Une entreprise ou une marque qui cherche à travailler son SXO va plus loin que le travail technique de SEO car elle place l’utilisateur au centre du process.

Le SXO valorise la fameuse et à présent incontournable expérience utilisateur, la UX en d’autres termes. Le SXO est une nouvelle approche, une nouvelle façon d’appréhender le SEO d’une marque, sa visibilité, son positionnement sur les moteurs de recherche, Google en tête bien entendu. Aussi lorsqu’une marque travaille son SXO, elle pousse le curseur du SEO plus loin en cherchant à optimiser l’intégralité de ses supports digitaux et de son environnement SEO pour l’utilisateur. Elle se place dans la démarche UX.

Comment faire pour mettre en place le SXO ?

Il s’agit de définir une véritable stratégie, comme cela est le cas pour le SEO mais en plaçant cette fois au cœur du process non pas les mots-clés stratégiques de la marque sur son marché mais les attentes et les besoins des utilisateurs, les clients futurs et existants. Une bonne approche SXO est pensée pour l’utilisateur et non plus pour les algorithmes de Google et consorts.

Plusieurs axes de travail permettent de tendre vers un SXO optimal :

• offrir une expérience de navigation fluide, intuitive, satisfaisante sur les différents sites de la marque et ses blogs. Des sites responsive bien entendu et idéalement en format AMP pour les versions mobile.

• miser sur des contenus de qualités : articles de blog, vidéos, Podcasts, livre-blancs… il faut offrir du contenu varié et de qualité à ses utilisateurs et les concevoir pour eux avant tout.

• créer un écosystème, un environnement de haut niveau. A l’image des magasins physiques qui mêlent atmosphère visuelle, sonore et olfactive de qualité à leurs clients, un site web doit être en capacité de créer un véritable univers de marque, un univers propice à accrocher, satisfaire et retenir le visiteur.

• repenser le champ lexical SEO en intégrant la recherche vocale et conversationnelle dans le positionnement. L’IA embarquée dans Cortana, SIRI et Google que cela soit sur PC, mobile et assistants divers tels que celui d’Amazon change totalement la donne. Google est devenu un moteur de réponses, et les internautes effectuent de plus en plus de recherches en langage naturel.

Pourquoi le SXO est-il si stratégique?

Le SXO doit être intégré dans toute stratégie digitale, car il en va pour la marque d’être en totale résonance avec son audience :

• en résonance avec ses usages : 55% des Américains utilisent désormais la recherche vocale… une tendance similaire est en train de creuser son sillon en Europe

• en résonance avec le temps qu’un utilisateur accorde à un site. Selon une étude de l’expert en UX Jakob Nielsen, un internaute quitte un site après 10 secondes seulement s’il n’obtient pas satisfaction dans sa requête, dans les contenus, dans l’univers de marque

• en résonance avec les attentes : 61% des utilisateurs d’un site mobile n’y retourneront pas s’il est difficilement accessible, trop lent ou trop sommaire.