business-intelligence

Définie comme étant l’ensemble des techniques et des process de traitement et d’analyse des données et des infos, la business intelligence est une discipline stratégique pour les entreprises. Elle donne la possibilité de prendre des décisions pour avoir l’ascendant sur son marché et la concurrence. Des trends de fond se dessinent pour cette année 2018.

Toujours plus d’IA en Business Intelligence

Alors que nous n’en sommes qu’au début de son déploiement, l’IA pèse déjà beaucoup dans une logique de business intelligence. L’IA permettra aux entreprises d’accélérer, de simplifier et d’optimiser le traitement de la Big Data. L’Institut Gartner, cabinet de recherche et de conseils technologiques pour entreprises, avance que 41% des entreprises ont déjà misé sur l’intelligence artificielle pour doper leur activité de business intelligence. Pour rester dans la course, les 59% restant ont plus qu’intérêt à accélérer la cadence sur cet aspect.

La Dataviz en plein boom

Permettant de représenter des données chiffrées et complexes de façon visuelle, la data visualization ou dataviz va connaître dès cette année un essor conséquent. Le nombre d’entreprises qui en proposera le service augmentera de façon exponentielle, aussi bien en France que partout ailleurs dans le monde. Les entreprises de toutes tailles bénéficieront d’outils d’aide à la décision plus simple et plus fluide. Celles qui feront le choix d’utiliser la dataviz en BI se doteront d’un avantage concurrentiel certain sur leur marché.

La généralisation du multi-cloud

Le multi-cloud consiste pour une entreprise à faire appel à plusieurs prestataires de services de cloud. Une bonne façon de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier et de sécuriser autant que possible les datas sensibles en les hébergeant à différents endroits. Alors que seulement 10% des entreprises en avait fait le choix en 2017, l’institut Gartner prévoit que le multi-cloud sera adopté par 70% d’entre elles dès 2018. Une opération qui, en plus de réduire les risques, apportera de la souplesse aux entreprises tout en leur permettant de maîtriser les coûts.

La Data Insurance dans le viseur

Entre le piratage des données clients sur les plateformes web et le nouveau règlement européen RGPD, la sécurisation des données est devenue un enjeu majeur pour les entreprises. Un enjeu opérationnel, concurrentiel mais aussi financier puisque selon une étude menée par Ponemon Institute le coût moyen d’une fuite de données est estimé à plus de 3,60 millions de dollars. Les entreprises américaines ont, pour 15% d’entre elles, souscrit à une assurance de données en 2017 – la data insurance -. Quelques mois plus tard seulement, le marché a gagné 30% en valeur et pourrait rapidement atteindre une croissance mondiale annuelle de l’ordre de 6 milliards de dollars par an en 2020 d’après les analystes de AON. Les acteurs de l’e-commerce sont en première ligne sur ce front du risque, opter pour un tel produit d’assurance va vite s’imposer comme une nécessité.

La démocratisation de la Business Intelligence

Si jusqu’à présent le gros du marché de la business intelligence est orienté vers les plus grandes entreprises, la discipline va se démocratiser, se simplifier et devenir beaucoup plus accessible. A tel point que les entreprises de toutes tailles y auront accès dès cette année. Une tendance à rapprocher du fait que les prestataires en BI vont mettre au point des outils destinés à automatiser nombre de tâches et d’actions qui demandaient jusqu’à présent une expertise assez poussée en Big Data. Gartner affirme même que 40% des tâches de Data Science seront même totalement automatisées d’ici à 2020.