Depuis plus d’une année l’engagement sur Facebook est en nette baisse à -20%. Aussi, dans une logique de générations de leads pour les PME, la question de la pertinence d’un investissement conséquent sur le social media se pose sérieusement. Est-il toujours réellement intéressant et surtout rentable d’investir massivement dans une stratégie social media ?

 Le social media vaut-il vraiment le coup pour les PME ?

Le site spécialisé BuzzSumo a analysé plus de 800 millions de publications sur Facebook depuis une année. Et le résultat est sans appel : l’engagement généré est en baisse continue et marquée à -20%. Pourtant, le message entendu partout sur le web est celui qui consiste à dire qu’une présence forte et active sur les réseaux sociaux est incontournable pour les entreprises et les marques. Incontournable et même vital pour la croissance, le développement du chiffre d’affaires et la génération de leads.

Mais ce postulat de base peut être remis en cause. Car ce qui semble être une règle absolue de développement du business vaut d’abord et surtout pour les plus grandes marques, les grands comptes, les entreprises mondiales. Elles disposent de l’armada nécessaire pour faire de Facebook, Twitter &Co un réel levier de génération de chiffre d’affaires, de visibilité, d’engagement, de détection de leads.

Reste que pour les PME, le constat est autre. Dans une logique pure de génération de leads, Facebook est-il vraiment si performant ? Est-ce qu’une publication par jour permet vraiment de générer plusieurs prospects qualifiés ? Il suffit d’analyser froidement les chiffres pour se rendre compte que le nombre de nouveaux clients acquis strictement grâce à Facebook ou Twitter n’est pas si conséquent que cela.

La recherche organique est en revanche un véritable levier, les recommandations des clients également ou encore la visibilité globale de l’entreprise. Tout miser sur le social media est un leurre.

Les réseaux sociaux oui mais…

Pour obtenir un retour sur investissement à la hauteur de ses attentes, le social media doit être appréhendé comme un relai de sa stratégie digitale, de ses actions de content marketing.

Il permet de développer sa notoriété, sa visibilité, de bonifier la qualité de l’image de marque. Ce qui est déjà un réel avantage pour un patron de PME !

Cependant, tout dépend de la nature des publications qui y sont postées. Et là, une bonne nouvelle : la vidéo fait littéralement exploser le niveau d’engagement de sa communauté. Lorsque le relai d’un article de blog sur Facebook n’intéresse plus grand monde, poster une vidéo continue d’attirer les foules. Elle génère 3 fois plus d’engagement que des liens classiques d’articles de blog, de livre-blanc, d’ebook etc.

Il y a alors une très belle carte à jouer sur ce support. D’autant que BuzzSumo a également mis en lumière, qu’actuellement, les community managers traînent la patte sur la publication de vidéos, ne misent pas encore à fond dessus. Une réelle opportunité est donc à saisir pour les PME : pour obtenir un engagement de haut niveau de la part  de sa communauté, mieux vaut concentrer ses efforts sur la vidéo.

Le social media n’est pas un générateur automatique de leads, ne fait pas mécaniquement augmenter le CA d’une PME. Pour une multinationale, un grand groupe ou une marque mondiale, la donne est différente. Mais pour que le social media génère des résultats intéressants pour les TPE et PME, une bonne approche consistera à :

  • tester plusieurs plateformes pour identifier les plus performantes,
  • analyser le retour sur investissement obtenu,
  • favoriser la publication de vidéo,
  • aborder les réseaux sociaux comme un levier de notoriété et de visibilité avant tout.