se-mettre-a-compte-pensez-rachat-dentreprise

Racheter une entreprise semble, a priori, plus aisé que de créer la sienne. L’entrepreneur s’appuie sur la structure existante pour développer son activité et gagne donc beaucoup de temps.

Par ailleurs, les capacités requises sont différentes de celles du créateur. Le repreneur doit avoir le sens de l’analyse et de l’organisation, tandis que le créateur doit être imaginatif et ne pas craindre l’incertitude des débuts. La première étape consiste à trouver l’entreprise.

Attention : les meilleures affaires disparaissent vite du marché. Certains organismes peuvent vous aider à dénicher votre future société. Ne négligez pas pour autant le bouche à oreille, qui semble être le meilleur filon pour dénicher les occasions.

Le bon filon de la reprise

Les patrons de plus de 60 ans, peinent souvent à trouver un successeur et nombre d’entre eux accepteraient de vendre leur affaire en offrant des facilités de paiement. Seulement il faut convaincre en se montrant capable de développer le projet.
Par ailleurs, bien des entreprises placées en redressement judiciaire meurent faute d’avoir trouvé un repreneur qui leur redonne une santé.

Bref, il existe chaque année des milliers d’opportunités pour les candidats à la reprise.

Creusez toutes les pistes

Les Chambres de commerce et d’industrie et les Chambres des métiers recensent des entreprises pré-diagnostiquées qui sont en vente. Renseignez-vous aussi auprès des syndicats professionnels, des agences immobilières spécialisées, des banques, des cabinets d’experts-comptables, des notaires et aussi des mairies. Les greffes des tribunaux de commerce disposent de listes d’entreprises en faillite.

Les liquidateurs judiciaires peuvent vous renseigner sur les dettes laissées par ces sociétés.

Un élément à étudier de près si vous vous apprêtez à reprendre une entreprise qui a déposé le bilan. Les clubs de cédants et repreneurs d’affaires, le Centre inter-régional de négociation ou l’Association des partenaires du rapprochement et de la transmission d’entreprises constituent également des sources fiables et réunissent des fichiers de reprises d’entreprises.